Google Followers

jeudi 13 novembre 2014

Patrick Lepetit

Entrée des mots en éclats, en fragments épars,
le mal en métaphore, en écho assourdi
dans l'oreille.
                                                                 Corps glorieux
de terrible mémoire, bouche cousue de lin blanc,
         doigts brisés au plus fort de l'orage,
juste avant le sommeil, guetter
dans cette nuit solaire et son écrasement,
                       germes de voix, taper le fil du destin
                       ou le perdre à la croisée des aurores.
S'arracher d'un oui au renoncement.

(Déclaration d'incandescence, 2012)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire